Blog

/Blog/
6 02 2017

Fillon fait son Caliméro

6 février 2017|Actualités, Dessins|0 Comments

« C’est pas moi, c’est les médias, c’est le système, c’est la gauche. Je reste, je rembourserai rien et je vous emmerde« .

Voilà en substance le résumé de la conférence de presse de François Fillon du lundi 6 février 2017.

2 02 2017

Le Journal intime de Siri : déjà 1500 exemplaires vendus !

2 février 2017|Nawak|0 Comments

C’est désormais officiel : 1500 exemplaires du Journal Intime de Siri  ont trouvé preneur. Je n’ai actuellement plus de stock. Mon troisième livre, dédié à mon chat Siri (et aux amoureux des chats en général) a vu le jour au terme d’une première campagne de financement participatif réalisé sur Ulule en septembre/octobre 2015 (1000 exemplaires imprimés). Le stock fut complété au début de l’année 2016 au moyen d’une seconde campagne (500 nouveaux exemplaires imprimés).

Pour l’auteur autopublié que je suis, c’est un petit succès. Le Journal intime de Siri est, à ce jour, l’un de mes plus beaux projets : je l’ai réalisé et distribué seul (j’ai quand même reçu de l’aide pour la maquette). J’ai même créé sa version numérique, vendue sur la plateforme iTunes.

Je réfléchis à la meilleure manière de continuer de diffuser ce livre, sans passer par une nouvelle campagne. Je vous en dirai plus prochainement.

Je remercie celles et ceux qui ont permis à ce livre d’exister, qui ont fait son succès. Rendez-vous bientôt (à la fin de l’année ?) pour la suite des aventures de Siri !

28 01 2017

L’emploi fictif pour tous !

28 janvier 2017|Actualités, Dessins|0 Comments

François Fillon a bâti son image de candidat sur l’honnêteté et la probité. Depuis le début de l’affaire dévoilée par « Le Canard enchaîné », les révélations se succèdent sur François Fillon, sa femme, ses enfants et ses proches.

22 01 2017

La marche pour la mort

22 janvier 2017|Dessins|0 Comments

Une femme meurt toutes les neuf minutes dans le monde des suites d’un avortement illégal… mais ça n’a pas l’air de chagriner les « pro-vie ».

19 01 2017

MobileStudio Pro 13 de Wacom : la déception !

19 janvier 2017|Geek, Nawak|0 Comments

Malgré un stylet exceptionnel, la MobileStudio Pro 13 semble souffrir de quelques soucis liés à ses fonctions tactiles. Un comble pour du matériel vendu à un prix prohibitif. A quand une tablette signée Microsoft avec un stylet Wacom ?

Afin de professionnaliser mon travail lorsque je suis en hors de chez moi, j’ai investi dans une MobileStudio Pro 13 de Wacom, un ordinateur et une tablette de dessin réunis dans un seul et même appareil. Sitôt reçu et déballé, j’ai été agréablement surpris par son design, son poids et la texture de son écran. Comme tous les produits Wacom, ce dernier n’est pas lisse comme l’iPad pro ou la Surface Pro : on a l’impression de toucher une feuille de papier. Une sensation agréable au moment de dessiner.

Le démarrage est rapide, Windows 10 Professionnel se lance au quart de tour. J’installe les mises à jour système et les logiciels indispensables : Clip Studio Paint et la suite Adobe Photoshop CC. Le premier drame survient à ce moment-là. Subitement, l’écran se met à scintiller et l’accès aux fonctions tactiles n’est plus possible. Le redémarrage n’y change rien. Il faut donc accéder au « recovery » de Windows en appuyant sur la touche F9 au démarrage… sauf que mes claviers sont USB et qu’il n’y a que des ports USB-C sur cette tablette. Direction un magasin pour récupérer l’adaptateur nécessaire. Ça commence bien !

Une fois ces péripéties passées et Windows restauré, je réinstalle tout. Cette fois tout fonctionne correctement et je peux enfin tester le fameux « pro pen 2 ». Et là, soyons clairs, c’est juste l’extase. Ce stylet est d’une précision et d’une sensibilité incroyables. Un effleurement suffit à faire un trait léger. L’usage des touches physiques, 6 sur ce modèle, ainsi que le « touch ring » améliorent grandement la productivité et facilitent l’accès à des fonctions qu’on peut programmer. L’écran est lumineux, bien calibré, même dans un environnement très éclairé. Pas de doutes, Wacom connaît son public !

Pourtant, les premiers écueils vont vite apparaitre. Déjà, le format 16/9e n’est pas hyper agréable à utiliser. J’ai l’habitude de sortir ma Surface Pro 3 dans le métro pour dessiner… un geste plus compliqué avec cette tablette un poil plus large. J’ai aussi trouvé sa réactivité assez poussive. Ma Surface Pro 3, pourtant vielle de deux ans, me paraît plus véloce.

Le pire viendra des fonctions tactiles. Avec la Surface Pro, j’ai pris l’habitude de zoomer, déplacer l’écran ou exécuter une rotation avec les doigts. Le tout se fait de manière fluide et sans bavures. Sur l’outil Wacom, ces fonctionnalités semblent buguées… Il s’écoule parfois jusqu’à 10 secondes entre le moment où la mine du stylet n’est plus en contact avec l’écran et la possibilité d’utiliser les fonctions tactiles. Pourtant, les autres produits « touch » de Wacom ne réagissent pas ainsi. A l’usage, ça devient une vraie plaie et empêche tout travail productif.

Contacté, le service client de Wacom pense qu’il s’agit d’une unité défectueuse… Ce qui est possible, mais dommage pour un produit à 2000€. Surtout qu’il semble que d’autres personnes se plaignent de ça. Malgré les qualités de son stylet (le meilleur utilisé à ce jour), j’ai renvoyé la tablette au revendeur et me suis fait rembourser.

Parfois, je me prends à rêver d’un outil conçu par Microsoft avec un stylet Wacom. Le meilleur des deux mondes. Visiblement ce n’est pas encore pour aujourd’hui.